vendredi 27 juillet 2012

La Prune et la Censure... la vérité enfin rétablie !




Après une journée très calme hier, d'à peine 40 visites, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir ce matin un pic à 245 visites et 6 commentaires en attente ! Je fus d'autant plus surprise qu'ils concernaient tous mon article sur l'allaitement. Je les ai lu, publiés et j'ai clôturé le tout en disant que quel que soit le choix de chacun, il y aurait toujours les pour et les contre et en me disant que bon, voilà quoi, j'ai pas écrit cet article pour faire débat, simplement parce que j'en ai marre qu'on juge la vie des gens sur leur simple apparence. Bref. J'ai quand même voulu vérifier d'où venait cette affluence et je suis tombée sur cet article.

Et là je suis tombée un peu de haut... cette blogueuse se plaignait que son commentaire avait été censurée, imaginant que parce qu'elle était pro-allaitement je n'avais pas jugé bon de la poster sur mon blog. J'avais l'impression d'être une Despote obtus alors que c'est tout ce que je combats, je ne comprenais pas... D'autant qu'en découvrant le fameux commentaire dans son article, je l'ai trouvé intéressant et bien renseigné, rien qui ne puisse susciter la censure (et du coup je comprends sa colère).

Même si elle est effectivement très pro-allaitement, je n'ai jamais dit que j'étais "contre", au contraire, j'aimerais allaiter si c'est possible. Et même si j'ai du mal avec l'allaitement longue durée et qu'un enfant de 3 ans au sein de sa mère me fait "bizarre", chacun ses choix, si ça ne sera pas le miens, ça ne concerne que moi !

La vérité, c'est que j'ai beau chercher partout, je n'ai jamais reçu ce commentaire. Je ne censure jamais, je ne modère mes commentaires que pour éviter certaines erreurs que j'ai commises dans le passé.

Je veux éviter à tout prix que des commentaires insultants et médisants ne soient publiés, ne serait-ce que quelques heures, sur mon blog et il m'arrive d'avoir effacé des commentaires qui n'avaient pour autre but que celui d'attiser la haine et le mépris et qui n'apportaient rien au sujet ou qui faisaient de la pub sans que la personne n'ai pris le temps d'au moins lire l'article, ce qui n'est pas le cas ici. Si parfois je met un peu de temps à publier, c'est qu'au Prunier on n'a pas internet et que la 3G passe mal... mais je fini toujours par le faire (quand je  reçois le commentaire !).

Chacun est libre de s'exprimer, je suis libre d'écrire ce blog comme je l'entends et chacun est libre de venir apporter son grain de sel, sinon ça ne serait plus un blog ! Même s'il n'abonde pas dans mon sens, qu'à cela ne tienne. Je ne supporte pas qu'on me juge sans me connaître alors il ne me viendrait certainement pas à l'idée de juger les autres !. Pour moi la liberté est devenue la chose la plus importante dans ma vie avec l'amour et, revendiquant cela, je ne pourrais cautionner de bafouer celle des autres. 

Je renouvelle donc à cette charmante blogueuse mes plus plates excuses au nom de blogger, je suis sincère et j'invite tout le monde à aller lire son avis sur son blog et à se faire sa propre opinion sur ce sujet épineux :-)

Have Good Day :-) 

La Prune

Edit : l'article a été modifié, le mal est réparé, j'aime quand ça se passe comme ça XD
Poutoux les minous ! 
 

7 commentaires:

  1. Juste un commentaire à cet article... qui reviens sur le sujet de l'allaitement ;) :
    Tu dis "j'aimerais allaiter si c'est possible" mais allaiter est quasi toujours possible ;) les vrais cas où l'allaitement est impossible sont extrêmement rares.
    C'était le but premier du commentaire de Working-Mama, lutter contre les idées reçues. Et dire "j'aimerais allaiter si c'est possible" c'est propager une idée reçue ;)
    Par contre on peut très bien choisir de ne pas allaiter !

    RépondreSupprimer
  2. Ouais mais ça c'est les angoisses de la quasi-future-mère, faut pas faire attention, j'ai peur que ça se passe pas bien :-) J'ai vu des copines faire des engorgements ou ayant des reflex d'éjection trop forts et souffrant de devoir arrêter l'allaitement alors j'ai un peu peur que ça m'arrive... mais "normalement" ya pas de raison (enfin j'espère bien hein) :-) Merci de ton com :-)

    RépondreSupprimer
  3. Désolée pour tes copines :'( c'est toujours triste un allaitement qui finit mal.
    Mais tu vois, encore une fois, c'est la désinformation qui fait qu'on est obligé arrêter. Tous ces problèmes ont des solutions, en étant entourée de gens compétents et avec un peu de volonté biensûr (parce que parfois il s'avère que finalement la maman cherchait une excuse pour sevrer... libre à elle).
    Et malheureusement, les pro de santé sont mal formés (oui oui malgré leurs études les pédiatres n'y connaissent majoritairement RIEN à la lactation).
    Quand tu seras enceinte (ce que je te souhaite très bientôt) rapproche toi des asso type LLL et Solidarilait ils ont les vraies bonnes info pour te permettre d'y voir clair quelque soit ton choix au final ;)

    RépondreSupprimer
  4. Hello,

    Belle défense :) Comme indiqué donc, j'ai modifié le titre du billet et son introduction, histoire de clore l'incident.

    Bonne journée!

    WM

    RépondreSupprimer
  5. Héhé, oui j'ai vu, je te remercie, c'est agréable de traiter entre personnes intelligentes et ouvertes :-) Bonne journée à toi !

    RépondreSupprimer
  6. J'avais commencé à écrire un super long article, mais j'ai tout supprimé je m'énervais trop...Bisous...Coralie68

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés alors ne t'inquiète pas s'ils mettent du temps à s'afficher, je suis pas toujours là mais ça finira par arriver et j'y réponds (presque) toujours !