mardi 2 avril 2013

Un week end en amoureux quand on est une baleine

- C'est les gens qui te regardent dans la rue parce que tu pars avec des tonnes de bagage, une valise rose et un énorme haricot en tissus (un jour j'écrirais une ode à mon coussin d'allaitement) ; 

- C'est se préparer à faire 400 kilomètres comme si tu partais 10 jours. "Attends, j'allonge mon siège, attends il faut que je remonte mon coussin, attends, il faut que j'enlève mon gilet j'ai trop chaud... là c'est bon !"

- C'est bébé qui trouve le temps long et qui se met à gigoter dans tous les sens. 

- C'est des kilos de carambars et de chocolat avalés. 

- C'est gueuler sur du Sardou et du Jean-Jacques Goldman juste pour rire, 

- C'est des regards, des mains qui se serrent, des bisous qui s'échangent. 

- C'est sa main sur mon ventre et son "BIM" quand il sent un coup, 

- C'est enfiler des kilos de crèpes avec plein de trucs dedans, 

- C'est marcher dans Rennes, en s'arrêtant à tous les coins de rues pour reprendre son souffle. 

- C'est dire sans arrêt "Ralenti Pruneau, tu marches trop vite !"

- C'est faire une pause pipi toutes les demi-heure. 

- C'est démonter la carte bleu de Pruneau pour acheter des affaires pour p'tit Zizi. "Regarde ça c'est mignon ? " "bah prends-le !" "et ça là c'est mignon aussi !" "bah prends le aussi" "non mais c'était pas pour le prendre, c'était juste pour que tu vois" "on s'en fiche, prends-le quand même". 

- C'est finir la journée par une grande sieste à l'hôtel, 

- C'est se prendre de plein fouet son reflet dans l'un des trois gigantesques miroirs de la salle de bain (pas folle, j'en ai qu'un petit à la maison) hein ? C'est moi ça ? 

- C'est prendre une douche brûlante pour espérer avoir moins mal aux muscles, comme quand on faisait de la randonnée. Sauf qu'on a marché 5 fois moins quoi. 

- C'est renifler le verre de vin rouge de Pruneau avec envie et tremper juste ses lèvres pour se souvenir du goût que ça a. 

- C'est passer une nuit pourri.  entre "Euh... pardon chérie mais j'ai trop bu donc je pense que je vais ronfler" et 10 arrêts pipi dans la nuit "tu m'as réveillé quand même, mais bon, je me suis rendormi après". Gniarf. 

- C'est un long petit dej où on mange pour 4 et notre fou rire à cause de la musique improbable (mon ange c'est pour toi : "comme un imputrescible radeau...")

- C'est prendre la route qui longe la Rance,

- C'est déambuler sur les pavés, 

- C'est faire l'impasse sur les remparts de St Malo "euh tu m'excuse Pruneau  mais là les escaliers... ça va pas le faire"

- C'est regarder tous les bols à oreilles pour voir s'ils ont le prénom de notre fils (bah non, même pas).

- C'est se réfugier dans un café pour éviter le vent glacial. 

- C'est passer la moitié du déjeuner à retirer les feuilles de persil de mes moules frites (beark), 

- C'est la grimace de Pruneau en entendant le CD des "marins d'iroise" dans le resto (m'en fout, moi j'aime bien).

- C'est rentrer en prenant les petites routes, 

- C'est pester contre le nouvel aménagement (tellement moche) du Mont St Michel, 

- C'est visiter Granville et s'extasier sur la mer bleue turquoise (si je t'assure) (ça nous a fait bizarre à nous aussi), 

- C'est garder ses lunettes de soleil toute la journée. 

- C'est manger la moitié des chocolats de Pâques sur le retour. 

- C'est avoir mal au dos, aux jambes, partout, comme si on venait de courir un marathon. 

- C'est rentrer en étant fourbus, épuisés, et en se disant qu'on a encore TELLEMENT de lessives à faire... 

- C'est aussi se dire qu'on est heureux, qu'on est amoureux, et que ça fait du bien de se retrouver. 

- Et c'est enfin se dire qu'à la prochaine escapade on sera sûrement 3...



La Prune

9 commentaires:

  1. Je te lis et je me revois la semaine dernière à Essaouira avec mon amoureux et mon bidou tout rond! C'était ça, exactement, reprendre le souffle à tous les coins de rue, râler parce que monsieur marche trop vite, manger des crêpes au Nutella tous les après-midi parce que bébé veut, m'extasier devant toutes les babouches miniatures, et peiner à monter sur les remparts de la ville... sauf que j'ai fait l'impasse sur le haricot géant, je voulais pas passer pour une terroriste dans l'avion avec toutes ces petites billes dedans!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHAHAHA le miens n'a pas de petites billes, c'est un traversin traficoté par ma mère mdr mais pour tout le reste c'est exactement ça mdr !

      Supprimer
    2. (sauf que nous on avait pas chaud et qu'il y avait pas de babouches mdr)

      Supprimer
  2. C'est choupinou !! Tu dégoulines d'amour la Prune en ce moment!! LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais tu sais, les hormones toussa...
      (lol)

      Supprimer
  3. J'adore :) Vivement les escapades à 3 ;)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés alors ne t'inquiète pas s'ils mettent du temps à s'afficher, je suis pas toujours là mais ça finira par arriver et j'y réponds (presque) toujours !