samedi 11 juin 2016

O.P.T.I.M.I.S.M.E

Parfois on me l'envie. Parfois on me le reproche. Parfois on m'accuse d'inconscience.

Mais je lui dois ma survie.

Il m'aide à cloisonner les problèmes, les prendre et les résoudre un par un.

C'est mon mécanisme de défense à moi. Il me fait voir le beau même quand tout est moche. Il m'aide à percevoir la lumière au milieu de l'obscurité.

Grâce à lui, je profite de chaque instant. Il fait d'une chanson un exutoire, d'une balade un voyage. En quelques minutes, je peux recharger mes batteries.

Il m'a appris qu'il fallait que je garde confiance. En Dieu, en la vie, en ma bonne étoile, en mon instinct.

Il m'encourage à sauter tête la première sur un coup de tête et me promet qu'il y aura assez de fond en dessous pour que je puisse me rattraper en douceur.

Parfois c'est un peu plus rude que prévu.

Parfois je m'écorche un peu en chemin.

Parfois j'atterris un peu plus loin que ce que j'avais imaginé.

Mais je ne me plains pas.

Jusqu'ici j'ai toujours atterri.

Il est ma chance, ma force, mon soutien.

Mon optimisme. 



1 commentaire:

  1. Je suis comme toi, et je trouve que c'est une qualité et une chance !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés alors ne t'inquiète pas s'ils mettent du temps à s'afficher, je suis pas toujours là mais ça finira par arriver et j'y réponds (presque) toujours !