lundi 27 janvier 2014

Histoire d'un baptême #1




J'ai longuement, très longuement hésité à écrire cette série d'article pour la simple et bonne raison qu'il y a deux sujets que j'évite soigneusement sur ce blog : la politique et la religion

Mais le baptême de Brugnon est un évènement très important pour moi et je me sentirais un peu nulle de le passer sous silence. D'une part parce que ce blog est aussi la mémoire de l'enfance de mon fils mais également pour les parents qui souhaitent faire baptiser leur marmaille mais qui n'osent pas, pour tout un tas de raisons, comme moi. Je vais donc essayer de dévoiler le moins possible les raisons - qui me sont tout à fait personnelles - qui m'ont poussé à baptiser Brugnon pour te donner principalement les faits.

1) - Baptiser

D'abord, nous avions pensé faire un baptême républicain en mairie car Pruneau étant athée, ça semblait être un bon compromis pour tous les deux. Pour ceux qui l'ignorent, le baptême républicain existe depuis la Révolution Française. Tout comme le baptême religieux, c'est un acte de reconnaissance de l'enfant et de ses parrains qui n'a aucune valeur juridique. Quand j'en ai parlé dans la famille, on s'est copieusement moqué de moi "mais ça sert à rien" "mais ça veut rien dire" "mais c'est n'importe quoi"... bref, on peut comprendre que le baptême républicain soit encore peu pratiqué de nos jours et que certaines mairies ne l'organisent même pas. 

Nous avons finalement décidé d'un baptême traditionnel, à l’Église. Il m'a fallu bien du courage pour appeler la paroisse. Je vis à la campagne et n'étant pas baptisée, pas mariée, et vivant avec un homme ayant déjà une fille, je m'imaginais face à un curé qui me prendrait de toute sa hauteur et qui crierait "pécheresse, au bûcheeeeeeeeeer"...

J'ai donc appelé la paroisse toute tremblante mais j'ai la chance d'être dans une communauté très ouverte et ma situation n'a posé aucun problème. Une date a donc été fixée pour le baptême et j'ai été conviée à une réunion.

2) - La Réunion d'information

En quoi ça consiste ? Simplement à se présenter au curé et aux autres parents baptisant. Expliquer son histoire en quelques mots, pourquoi on souhaite baptiser (j'ai d'ailleurs été très surprise par le nombre de parents qui souhaitent baptiser "pour que mon enfant puisse se marier plus tard à l’église sans trop de mal". C'est pas vraiment ma vision de la chose, mais bon.). Ensuite on regarde une petite vidéo où on voit plein de gens super heureux de baptiser (ou de se faire baptiser), on explique le rôle des parrains et marraines et on repart tous dans la joie et la bonne humeur.

3) - La Préparation du baptême 1/2

Une bénévole s'est déplacée un samedi matin à 9h (aie ça pique) (mon Dieu Pruneau faut faire le ménage !). On discute un peu puis elle me donne un papier sur lequel est marqué le déroulement précis du baptême ainsi qu'un grand fascicule. Pour chaque étape, il me faudra choisir un ou plusieurs textes qui seront lus  par moi, par les parrain/marraines ou par le prêtre. Comme le baptême aura lieu en même temps qu'une autre famille, il faudra se mettre d'accord lors d'une autre réunion sur les textes choisis. Mais comme j'ai du mal à me décider, finalement c'est peut être comme ça qu'on va y arriver. Il y aura aussi des chants et j'espère pouvoir caser une chanson de Tri Yann au passage... à voir !

Je ne pensais pas qu'un baptême comportait autant de textes, qu'il fallait une telle organisation, mais je prends ça comme une façon d'être bien sûre de mes choix. J'ai personnellement choisi des textes qui appellent à l'amour et à la protection en mettant l'accent sur la vie que je souhaite pour mon enfant. Maintenant j'espère que nous trouverons un accord avec l'autre famille et que tout le monde pourra être présent (le parrain m'ayant déjà fait savoir que la date ne l'arrangeait pas du tout et que je le faisais ch*er avec mon baptême... ça promet !).

La Prune




25 commentaires:

  1. Mon mari est catholique & a été longtemps pratiquant (jusqu'à 17-18 ans....), allant à l'église le dimanche et tout ça !
    Puis, après réflexion sur la religion, il a "tourné" le dos.
    Divorcé (après un mariage religieux), nous n'avons pas baptisé nos enfants pour la raison 1ère qu'on leur laissera le choix de leur religion.
    Je n'ai pas bien compris pourquoi tu avais fait baptiser ta puce.
    Nos enfants ont des "parrains & marraines", parce qu'on a voulu accorder une place particulière à certaines personnes de notre entourage, sans pour autant faire un bapteme républicain, qui effectivement, à nos yeux, ne sert à rien....
    Voilà mon avis & notre expérience :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une fois, comme je l'ai dit, je ne souhaites pas donner mes raisons pour le baptême, elles me sont propres, après c'est une question de foi... chacun fait comme il l'entend !

      Supprimer
  2. Merci de nous présenter le baptême de Brugnon. Mon homme souhaite faire baptiser notre fille. Mais moi je préfèrerais un baptème républicain. Pour deux raisons : la première c'est que j'ai l'impression d'imposer une religion à mon enfant, sans son avis. Mais le baptème républicain pour la reconnaissance du parrain et de la marraine.. Rien n'est fait de notre côté, a voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement mes parents ne m'ont pas baptisé pour me laisser le choix de la religion (catholique ou protestante) mais mon père n'étant pas pratiquant, j'ai été élevée dans la religion catholique et ça me manque aujourd'hui de ne pas être baptisée... il faut deux ans pour devenir catéchumène adulte et je ne sais pas si un jour j'aurais le courage et le temps de le faire. Après les autres raisons qui m'amènent à baptiser Brugnon me sont propres et c'est pour ça que je ne les expose pas ici ^^

      Supprimer
  3. Tu as créé un blog parce que tu a envie de partager ton quotidien (enfin je pense) mais tu as bien raison de ne pas dire pourquoi tu choisis de baptiser Brugnon, tes raisons te sont propres et tu n'es pas obligée de tout partager.
    Tu le dis dès le début de l'article que tu ne veux pas parler de religion sur ton blog et de ce fait, je trouve ton article très bien fait et cohérent avec ce que tu annonces faire dans ton blog.
    Enfin, je sais pas si je suis très claire mais moi j'ai bien aimé ton article :-)

    RépondreSupprimer
  4. Je sais que je ne baptiserait aucun de mes enfants mais après chacun fait ce qu il veut! :) c est ton choix et je te souhaite que tout se passe bien et que ce soit une belle journée!;)

    RépondreSupprimer
  5. Je recommence mon commentaire parce que le blog me l'a sucré deux fois.
    Merci pour cet article, et surtout, continue la série, quoi que les gens en pensent ou en disent.
    C est un choix personnel et surtout, cela ne fixe pas ton enfant dans une religion.
    La préparation est fastidieuse, aussi difficile que pour un mariage.
    Nous étions largués, car étions avec des parents pratiquants et qui connaissaient les textes et les chants....
    Je ne te raconte pas les soirées passées dans la bible... :p
    Je me suis permise de te citer dans mon article du jour, parce que j'aime cette série que tu lance.
    Merci à toi, ça aidera surement d'autres parents...
    FunnyMom

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ohlala ! Heureusement que nous ils nous ont donné un livret avec les textes hein, s'il avait fallu remettre le nez dans la bible je sais pas si j'aurais réussis ! Merci beaucoup pour la citation ! C'est bien le but de cette série d'articles, expliquer l'organisation du baptême et peut être rassurer des parents !

      Supprimer
  6. Je lisais des blogs mariage bien avant de penser à me marier.
    On ne demande pas à celle qui écrit que c'est la galère d'organiser un mariage pourquoi elle le fait.
    Je lisais des blogs grossesse bien avant de penser à faire un bébé.
    On ne demande pas à celle qui vient d'accoucher dans la douleur pourquoi elle l'a fait.
    Je suis contente de lire les expériences des gens parce qu'on ne sait jamais si ça ne pourrait pas nous servir un jour.
    Je suis contente que tu nous livres ton parcours parce qu'effectivement, ça peut en aider d'autres.
    Je ne te demanderais pas non plus les raisons pour lesquelles tu as eu envie d'organiser ce baptême. J'espère juste qu'il sera à la hauteur de ce que tu avais imaginé :-) Love ma Prune

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour!
    Tout d'abord, je commence par te dire que j'aime beaucoup ton blog, que je suis régulièrement. Je suis moi aussi maman d'un petit garçon de 6 mois, ceci explique peut-être cela ;) En plus de partager les mêmes préoccupations de jeune maman, je trouve ton style très percutant et tes idées originales... Voilà pour le petit compliment, en toute simplicité mais on ne le dit jamais trop!
    Concernant le Baptême justement, nous allons baptiser bébé début mai et donc on est nous aussi en pleine préparation : faire-parts, paroisse, etc.
    Nous sommes tous les deux de familles catholiques non pratiquantes, nous ne sommes pas mariés, mon homme est même divorcé avec un enfant et pourtant nous avons choisi le Baptême religieux tout naturellement, par tradition.
    Pour moi, le Baptême, c'est une entrée dans l'amour de Dieu. Je ne m'inquiète pas du futur mariage de mes enfants, ni de leurs choix religieux. Ce qui compte à mes yeux, c'est de les amener à se poser des questions. Après, leur réponse sera forcément la bonne, parce qu'elle sera le fruit d'un cheminement réfléchi.
    Je trouve important d'élever mes enfants sans écarter le sujet de la religion, qui est quand même très présent dans notre société. Mon aîné qui a 5 ans est très curieux de spiritualité (entre autres choses:)) et je pense que le fait d'en parler l'aide à construire ses propres pensées (c'est d'ailleurs notre façon de fonctionner pour beaucoup de choses!).
    Peu importe la forme que prend ce Dieu, il s'agit de transmettre un message d'amour. Alors peut-être que c'est très ringard et pas du tout dans l'air du temps, mais ça donne une occasion de se questionner vraiment sur le sens que l'on donne à la vie. Et crois-moi, ton Brugnon, il va t'en poser plein des questions métaphysiques...
    Et tu commences déjà à le guider pour qu'il cherche des réponses. C'est une belle façon d'élever nos enfants, je crois, que de leur apprendre à être acteurs.
    Je vous souhaite de profiter de cette belle fête en l'honneur de Brugnon, qui a bien de la chance d'avoir une maman qui cherche à tout faire au mieux... c'est un chemin semé d'embûches, mais c'est le plus beau que j'aie jamais connu. Suis ton instinct de maman, la Prune, ne réfléchis pas trop, ça te réussit à merveille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah moi, quand je lis des commentaires comme ça, ça me fais plein de guilis en dedans...

      Merci infiniment, pour tes compliments, tes encouragements, ta fidélité, ton témoignage... enfin tout quoi !

      On a tous une bonne raison de baptiser (ou pas) nos enfants, l'important c'est de le faire en son âme et conscience, selon ses convictions et le chemin qu'on veut faire prendre à l'éducation qu'on donne...

      Je pense que la religion doit servir à enrichir la personne, pas à la museler et j'espère que ça sera le cas pour Brugnon :-)

      Merci encore mille fois !!!

      Supprimer
  8. Je me considère comme athée bien que j'ai été baptisé lorsque j'avais 2 mois mais juste pour faire plaisir à ma grand mère ( pas de catéchisme juste le baptême).

    J'ai grandi avec les valeurs chrétiennes qui ne sont, après tout, que amour et tolérance. Même si je ne baptiserai pas mes enfants, je ne pense pas que cela puisse faire de mal. Après tout chacun décide en grandissant de son identité personnelle et religieuse.
    C'est aussi une bonne raison de se réunir et de passer un joli moment ensemble. Je te souhaite donc de passer une très belle journée en famille.

    Marine

    RépondreSupprimer
  9. Ici on a rencontrè une fois le curé, puis on a fait une aprèm "éveil à la foi" parce que mes filles étaient grandes déjà et le papa est allé à une réunion. Le jour J on s'est retrouvés devant l'église en n'ayant même pas choisi de texte... Le curé a été compréhensif et j'ai découvert le texte au moment de le lire! Heureusement j'avais pensé au vêtement blanc... Et après on a fait un cochon de lait farci à la maison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je valide pour le cochon de lait ! Par contre je sais pas comment tu as eu le courage de rien préparer, j'aurais flippé mdr

      Supprimer
  10. Les gars ne sont pas baptisés. Je ne sais pas si on le fera un jour.
    Si peut-être histoire de rassembler du monde, mais ça m'étonnerait que les membres de nos familles prennent la peine de venir jusqu'à chez nous en fait... (sauf mes parents quoi)

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Prune ,
    Parler d'un sacrement n'est pas chose facile .
    Celui du baptême est le tout premier puisqu'il précède celui de l'eucharistie . Jean Baptiste baptise Jésus au bord du Jourdain .
    Dans un précédent message , tu parlais de ce souhait d'élever ton enfant dans un esprit d'accueil et de tolérance , de regard bienveillant sur l'autre . C'est ce que le baptême invite à faire en faisant entrer le message du Christ dans le coeur de l'homme . Bien sur , un tout petit ne peut adhérer de lui même , c'est alors la confiance de ses parents qui opère dans ce choix et l'amour ,qu'ils lui portent , opère tout autant . Chacun son cheminement , avec l'âge se forge le discernement , les choix personnels deviennent nécessaires . .........et nous le savons tous , nous avons besoin de repères . Le baptême chrétien est une porte ouverte ....
    En union de prière avec vous trois et les tiens
    MarieLN

    RépondreSupprimer
  12. Mes deux enfants sont baptisés et à chaque réunion, j'ai croisé des parents pas forcément croyants qui voulaient justement "s'y mettre" pour leur enfant. Ils ont toujours été bien reçu!! C'est le côté enrichissant de ses réunions justement, on voit des parents pratiquants, d'autres croyants mais pas forcément pratiquants, d'autres encore dont l'un n'est pas croyant du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est vrai c'est enrichissant :-) et c'est bien quand tout le monde est ouvert d'esprit, ça reste encore rare !

      Supprimer
  13. bonjour, je suis tombée sur ton article un peu par hasard mais le hasard est toujours bien fait... un hasard ou un signe? j'ai voulu y répondre pour te partager également mon expérience. J'ai eu le même départ que toi sur le baptême de ma première fille et je ne sais pas si c'est de prendre conscience que d'être maman c'est aussi des responsabilités religieuses ou de valeurs.... mais je me suis rapprochée de Dieu et découvert ma foi à travers les baptêmes de ma première puis de mes deux autres enfants qui ont maintenant (13, 11 et 9 ans et j'ai moi même 38 ans).
    L'approche de la foi est une expérience personnelle, un chemin sur lequel on passe, des questions que l'on se pose, des réponses qu'on s'apporte ou pas !
    J'ai eu la chance de pouvoir accompagner deux jeunes adultes de 25 ans environ qui ont désiré faire leur baptême adulte. C'est vrai de deux ans c'est long mais cela passe très vite surtout dans une équipe sympa. Si tu le souhaites, je peux d'apporter des informations à travers mon propre blog.
    Comme tu dis l'approche est personnel et ne mérite aucun jugement :)
    Très bonne continuation à toi <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce commentaire :-) le hasard fait effectivement bien les choses puisque, comme j'arrête de travailler dans une dizaine de jours, j'ai décidé de profiter de ce nouveau rythme de vie pour engager mon catéchuménat... il serait temps, mais je pense que si je ne l'ai pas fait plus tôt, c'est peut être que ce n'était pas le moment !

      Supprimer

Les commentaires sont modérés alors ne t'inquiète pas s'ils mettent du temps à s'afficher, je suis pas toujours là mais ça finira par arriver et j'y réponds (presque) toujours !