dimanche 25 janvier 2015

Le petit pont

Comme souvent par ici, j'ai trouvé ce petit pont par hasard, en cherchant un raccourcit pour éviter un centre village bondé (si, ça existe). 

C'est une petite route qui serpente pour contourner un château. Déserte, cachée. A droite, le parc du château, à gauche, des prés et des chevaux.

Pour accéder à cette route, il faut enjamber le cours d'eau qui passe dans la région par un petit pont de fer. 

Ici, pas de place à l'à peu près. On ne peut pas s'imposer, forcer le passage. C'est une voiture à la fois. Pas de croisement possible. 

Pourtant, la route est bien en double sens. Pourtant, nul panneau n'incite à une priorité. Ici, exception de la Société Française, on ne nous prend pas par la main. Pas de législation. Pas de code. Pas d'obligation. 

Juste du bon sens. 

Comme la visibilité est réduite, on se retrouve souvent face à face. L'un des deux doit faire marche arrière. 

Et curieusement, la plupart du temps, on fait marche arrière tous les deux. On se fait des politesses, des appels de phare, des signes de la main. 

Je n'ai jamais vu une seule altercation, un seul geste d'humeur. Une fois, j'ai même été guidée par des jeunes à scooter qui étaient garés sur les côtés et que j'avais peur d'accrocher. Ils m'ont fait signe, ils m'ont remercié et m'ont souhaité une bonne journée. 

C'est pour ça que j'aime ce petit pont. 

Éloigné, caché, préservé, c'est un pont solidaire. Un pont plein de gentillesse, de courtoisie. 

Un pont d'humanité. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés alors ne t'inquiète pas s'ils mettent du temps à s'afficher, je suis pas toujours là mais ça finira par arriver et j'y réponds (presque) toujours !