jeudi 31 octobre 2013

Tic Tac, Tic Tac...

ça fait un moment que je veux écrire cet article mais je n'y arrives pas. 

Je la refuse, je l'éloigne de mes pensées, je la réfute cette échéance. Comme si elle n'existait pas, comme si j'allais continuer à te voir grandir chaque jour, à partager chacun de tes rires, de tes sourires, de tes pleurs aussi... 

Ta petite moue étonnée quand tu découvre les nouvelles saveurs de la diversification, tes petites mains qui frottent tes yeux quand tu fatigue, tes petits "guuuuuuuuuuuu" pleins de baves quand tu es heureux... Nos sorties tous les deux, tous les trois, tes monologues dans la voiture... 

Pourtant, parfois, quand tu es enfin couché et que j'ai un peu de temps pour moi, je me prend une claque en pleine figure. 

Comment vais-je faire ? 

Comment vais-je faire le mois prochain pour te confier tout un week end à tes grands-parents ? 

Comment vais-je faire, dans deux mois, pour te remettre entre les mains d'une presque inconnue ? 

Comment vais-je réussir à monter dans ce train, rejoindre la capitale et passer une journée de travail comme si de rien n'était en sachant que tu es là-bas, loin de moi ? 

Je sais déjà que ça me fera mal, comme si on m'arrachait le coeur encore chaud dans ma poitrine. 

Je sais qu'à 8h je me dirais "tiens, il doit faire sa petite sieste". Je penserai à l'heure des biberons, je me demanderai si tu as mangé correctement à midi, si tu joue bien... 

Est-ce qu'elle te laissera pleurer quand moi je ne le supportes pas ? Est-ce qu'elle te mettra au lit pour la sieste alors qu'avec moi en général tu t'endors dans le transat ou dans mes bras après le biberon ?  Quelles nouvelles habitudes prendras-tu avec elle ? Ton caractère changera-t-il ?

Est-ce que tu m'aimeras toujours ? 

Est-ce que tu m'aimeras toujours en me voyant qu'une petite heure le matin ? 

Est-ce que tu m'aimeras toujours alors que je rentrerais juste à temps pour te mettre au lit ? 

Est-ce que tu m'aimeras toujours alors que je ne serais plus la personne avec qui tu passes le plus de temps ? 

Serons-nous toujours aussi complices qu'aujourd'hui ?

Attends, laisse, ne me dis rien, je ne veux pas de réponse à ces questions, ça fait trop mal, ça fait trop peur. 

Je sais que j'ai déjà beaucoup de chance de profiter de toi comme ça. 

Ces deux derniers mois, je vais les savourer comme jamais. 

Parce que je t'aime du plus profond de mon être et parce que ça me bouffe de si peu te voir. Je n'ai pas de solution, je ne sais pas quoi faire... J'ai négocié mes horaires comme une folle pour grapiller des minutes, quitte à ne plus prendre des pauses déjeuner, mais rien ne peut diminuer les 4h de transports que je dois faire pour travailler. Le changement va être si brutal... 

Je sais que l'année 2014 va commencer dans les larmes pour moi. 

Mais pour l'instant, mon petit, mon tout petit, 

Tu n'es qu'à moi... 

 


8 commentaires:

  1. La reprise du travail c'est jamais facile! Les 1ers temps vont être un peu dur mais après tu vas trouver ton rythme avec ton Loulou. Et lui il t'aimera toujours plus fort et les moments passés avec lui seront encore plus intense.

    RépondreSupprimer
  2. Je te comprends !!!
    Je vais vivre la même chose dans qq semaines...
    Snif.

    RépondreSupprimer
  3. Après avoir travaillé en milieu spécialisé ( éducatrice ) , j'ai choisi de garder des enfants dans leur milieu familial et bien , je t'assure que même si les enfants m'étaient attachés ( et tant mieux car ça les ouvrent vers d'autres liens ) , le soir quand leur maman ou papa rentraient , c'était '' Maman tu es là , c'est TOI '' avec une galopade dans les bras , de l'émotion , de la tendresse .... et le relai se faisait tout simplement !

    RépondreSupprimer
  4. Comme je te comprends... Quand Minus est allé chez la nounou à 5 mois et demi, c'était horrible pour moi... Mais on a pas toujours le choix hein... Et c'est toujours plus dur pour nous que pour eux en fait, les ingrats :)
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est clair... Brugnon aura 6 mois et demi...

      Supprimer
  5. J'ai vécu ça il y a 3 semaines...douloureux les premiers jours, pour moi. Ma puce s'est faite assez rapidement.
    Pour moi le plus dur c'est de devoir la lever le matin alors qu'elle dort bien ou de devoir la laisser alors qu'elle a cette vilaine rhino/bronchite etc et qu'elle serait bien mieux au chaud chez elle...
    Mais le bonheur c'est de voir mon bébé qui adore être avec d'autres bébés et en plus elle a fait des supers progrès. Courage et bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça m'énerve, je suis très physiologique avec mon bébé, il mange quand il a faim, il dort quand il a sommeil... C'est terrible de les réveiller !

      Supprimer
  6. J'ai vécu les mêmes doutes et la même tristesse l'an dernier ! Je me reconnais bien dans ton texte... Difficile en plus de faire comprendre son point de vu "différent" de la plupart en matière d'éducation (respecter son rythme et ses besoins, ne pas le réveiller, ne pas le laisser pleurer tout seul etc... ). Au final son entrée en crèche c'est très bien passé pour lui, pour moi il a fallut un temps d'adaptation ! Aujourd'hui on a trouvé notre rythme, j'ai la chance de pouvoir le garder avec moi les mercredi et parfois le vendredi... Bon courage, ça va bien se passer ! :-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés alors ne t'inquiète pas s'ils mettent du temps à s'afficher, je suis pas toujours là mais ça finira par arriver et j'y réponds (presque) toujours !